Articles taggés ‘Linux’

#544 Une histoire de manchot, chapitre 2

Suite de la saga de ma migration vers le monde du libre, le chapitre 1 se trouve ici.

Ma deuxième aventure avec un manchot, c’était deux ans plus tard, en novembre 2004. Cette fois-ci, c’était ma première install sur mon ordi. Quelques mois après avoir testé et détesté les premières versions de Firefox et Thunderbird (genre les 0.7 et 0.5 par là), j’avais fini par les adopter et avais aussi commencé à utiliser OpenOffice et GIMP. Autant dire qu’à part les jeux, je pouvais essayer de vivre libre sur presque toutes les tâches.

L’occasion s’est présentée après la sortie de la Mandrake 10.1. J’avais eu un aperçu du bon fonctionnement de la distrib chez Yann, qui m’a filé les quelques 8 (!) CD d’installation et paquets supplémentaires que j’ai copiés. Après avoir sauvegardé mes fichiers, fait de la place sur mon disque dur, défragmenté et partitionné, je me lance dans l’installation qui n’avait pas été si compliquée à ce que je m’en souviens. Ça avait marché du premier coup et lors de l’installation je n’avais eu aucun mal à configurer Lilo pour avoir le choix entre Mandrake et Windows. Après pas mal de lectures en ligne et tâtonnements, j’avais réussi à avoir un joli bureau et je pouvais faire pas mal de choses dessus. J’avais réussi à partager des dossiers en réseau avec ma soeur sous XP, j’arrivais à récupérer mes séries et à les regarder avec leurs sous titres… Ce qui me manquait que je n’avais pas trouvé (et que je n’ai toujours pas trouvé depuis) c’est un équivalent à Dreamweaver, et bien sûr les jeux.

Entre URU et Les Sims, je consommais beaucoup de jeu à ce moment là. Alors forcément, malgré ma bonne volonté mon fidèle Mistral a fini par être bien plus souvent allumé sous Windows que sous Mandrake, et lorsque Lilo a disparu lors de la première réinstallation de Windows que j’ai du faire, je n’ai pas eu de regrets à supprimer mes partitions ext3 et swap pour refaire un bon espace de stockage en FAT32. Mandrake sera quand même resté presque deux mois sur Mistral…

Suite : #546 Une histoire de manchot, chapitre 3

#498 La Resurrección del iPod

#498 La Resurrección del iPod

Hier, alors que je rangeais un peu, je suis tombé sur Bluebird.

Il trainait dans le tiroir de mon bureau depuis sa mort présumée.

Pris d’une étrange idée, je décide de tenter de le réanimer… Première étape, recharger la batterie. Je l’ai donc laissé branché toute la nuit, et ce matin en me réveillant, je découvre une icone d’iPod apparue sur mon bureau… Ubuntu me l’aurait donc monté tout seul une fois que la batterie eu été assez chargée.

Sans grand espoir, je double clique, et là, miracle, j’arrive à voir les fichiers présents sur le disque… Mais bien évidemment, ça marche pas quand j’essaie d’ajouter de la musique via gtkpod. Les fichiers système sont corrompus… Je tente d’installer Rockbox, mais le disque est en fait bloqué en lecture seule, même avec un accès en root.

Je tente un formatage du disque et une restauration par gtkpod, mais sans succès… Un boot sous Windows pour essayer une restauration dans iTunes ne marche pas mieux…

De retour sous Ubuntu, je tente le tout pour le tout : un petit coup de Gparted pour recréer de zéro une table de partitions sur le disque, avec une partition en ext3.

Là, j’arrive à ce que le disque soit monté comme un disque dur externe, je peux écrire et lire dessus, mais l’iPod n’est plus reconnu en tant que tel par Rockbox pour installer le bootloader. Je reformate alors ma partition en fat32 dans Gparted, elle est enfin montable en rw, mais toujours pas de reconnaissance de l’iPod par gtkpod ou l’installateur de Rockbox…

Mais on ne m’achèvera pas! Je persiste à vouloir refaire marcher Bluebird! Je reboote sous Windows et tente une restauration de l’iPod via iTunes. Et là, miracle, iTunes accepte de restaurer l’iPod, me redemande son petit nom, et je charge de la musique dedans…

Mais voilà qu’il est déjà l’heure de retourner bosser, et je suis donc parti prendre le métro avec Mika dans les oreilles… Que c’était bon!

Mais quand même, ça me perplexise ce disque dur qui ne tournait même plus et qui remarche d’un coup…

Reste maintenant à avoir la réponse à LA question : gtkpod va-t-il reconnaitre Bluebird quand je vais rentrer à la maison ?